Quelques sujets d'actualité au Maroc 2019

Quelques sujets d'actualité susceptibles d'être posés lors des concours d’accès aux masters ou à la fonction publique.

Voici un tour d'horizon des sujets les plus chauds qui risquent de retenir l'attention cette année au Maroc.

1– Impact de la réforme des CRI sur l’attractivité du Maroc et sur son climat des affaires.
2– La 3ème phase de L’INDH : Quelle valeur ajoutée social.
3– Le rôle de la CNEA dans l’amélioration du climat des affaires au Maroc.
4– L’injustice fiscale : quelles solutions.
5– L’émission des SUKUK au Maroc : opportunités et défis.
6– Le renouvellement de l’accord de pêche avec l’UE : le Maroc est vraiment gagnant ?
7– L’investissement public au Maroc (hors infrastructures) : entre les grands chiffres et la faible contribution au taux de croissance.
8– Le renouvellement du Maroc de la Ligne de Précaution et de Liquidité (LPL) "Déc 2018, pour un montant de 2. 97 MM$" avec le FMI : quel intérêt ? (il n’a pas utilisé les 3 accords signé en 2012, 2014, 2016), "il faut noter que seulement deux pays ont eu recours à la LPL dans le monde l’ex-République yougoslave de Macédoine et le Maroc".
9– La pratique du Management et Direction par objectifs (DPO) au sein des établissements publics : intérêts et limites.
10– La pratique de l’intelligence économique par les collectivités territoriales : apports et perspectives d’avenir.
11– L’industrie verte au Maroc.
12– Le retour probable du mouvement de privatisation des entreprises publiques : Quel impact sur l’économie marocaine?
13– L’échec du modèle de développent : Quelles alternatives?
14– Après un an de libéralisation du dirhams MAD : Quel impact?
15– Après 2 ans du démarrage des banques participatives : Quel résultat?
16– Le rôle des collectivités territoriales dans le développement Territorial des régions.
17– La gestion déléguée des services publics : Intérêts et limites.
18– La problématique de la bonne gouvernance au sein des administrations publiques.
19– Partenariat public privé (PPP) : opportunités et limites.
20– La place social dans la Loi de Finance 2019 : y a t’il du nouveau ? Ou bien il s’agit d’un prolongement des anciennes LF?
21– L’influence des réseaux sociaux sur l’opinion publique (le boycott de 2018 comme exemple).
22– La mise en œuvre de la régionalisation avancée.
23– Réforme de l’administration.
24– La demande du Maroc de l’adhésion à la CEDEAO. Cette dernière a demandé d’effectuer une étude d’impact (toujours le Maroc en attente de sa décision).
25– Le développement durable.
26– Le problème du taux d’imposition fiscal élevé par rapport aux pays voisins.
27– Fiscalité du secteur agricole : est-il le temps ?
28– La crise du système éducatif.
29– L’enseignement des matières scientifiques en langues étrangères : une nécessité ?
30– Les Entreprises marocaines à l’ère de digitalisation.
31– Le capital humain.
32– Le challenge de la transformation structurelle de l’économie marocaine (à base agricole –> l’industrialisation de l’économie).
33– L’e-administration publique.
34– La coopération sud-sud.
35– Le problèmes des professeurs contractuels : Quelles solutions ?
36– Le problème du secteur de textile dans l’accord de libre-échange Maroc-Turquie (Le Maroc à décider d’établir des droits de douanes sur les vêtements importés de la Turquie malgré l’accord de libre-échange !), la question qui se pose : l’intérêt du Maroc de ratifier ces ALE (déficitaire avec la plupart des pays à l’exception de la Jordanie) une étude d’impact est nécessaire.
37– La réforme de la caisse de compensation.
38– Deux ans et demi après le retour du Maroc à l’UA : Les acquis.
39– Climat des affaires au Maroc : les secrets de l’amélioration de son classement dans le rapport DB2019 (60éme)?
40– Investissements Directs étrangers (IDE) : Le Maroc est-il attractif?
41– La place de l’intelligence artificielle dans l’industrie marocaine: une opportunité à saisir.
42– La guerre commerciale entre l’USA et la Chine : quel impact sur l’économie marocaine.
43– L’insertion du Maroc dans les chaînes de valeur mondiales : opportunités et menaces.
44– La charte de déconcentration administrative au Maroc.
45- la déconcentration administrative.
46- la justice fiscale.
47- Lectures en discours royale à l'occasion de fête de trône 30 juillet 2019.
48- la crise du système éducatif (Le problème des enseignants contracte).
49- La régionalisation avancée.
50- La loi de finances 2019.
51- Climat des affaires au Maroc.
52- Privatisation des établissements publics.
53- Le nouveau modèle du développement.
54- Boycottage des cours par les étudiants de médecine.
55- La modernisation de l'administration publique.
56- Intelligence artificielle.
57- Service militaire obligatoire au Maroc.
58- La reforme de OFPPT.
59- La reforme des centres régionaux d'investissements, (suppression des CRI et création de nouvelles entités) et leur rôle dans la promotion de l investissement.


4 commentaires


EmoticonEmoticon